On considère qu’une femme est en menopause lorsqu’elle n’a pas eu de menstruations pendant 12 mois consécutifs. La ménopause survient habituellement vers l’âge de 50 ans. Lorsqu’elle survient avant l’âge de 40 ans, elle est considérée comme prématurée.


La périménopause est la période de deux à sept ans qui précède la ménopause. C’est durant ces années de transition qu’apparaissent les irrégularités du cycle menstruel et les symptômes les plus incommodants : bouffées de chaleur, sommeil difficile, sautes d’humeur.

L’intensité des symptômes varie d’une femme à l’autre : certaines n’ont pas d’autre symptôme que l’arrêt des menstruations, tandis que d’autres ont des symptômes d’intensité modérée à grave (de 20 % à 30 % des femmes).


SYMPTOMES

  • Menstruations irrégulières
  • Bouffées de chaleur et sueurs durant la nuit
  • Troubles du sommeil
  • Sautes d’humeur
  • Baisse de libido
  • Sécheresse vaginale
  • Irritabilité de la vessie
  • Modification de la peau et des cheveux
  • Légère augmentation du poids
  • Ce qui augmente le risque de symptômes importants
  • Être peu active physiquement.


PREVENTION

De façon générale, on peut diminuer les problèmes qui accompagnent la ménopause en adoptant des mesures préventives avant 50 ans, surtout pendant la quarantaine.

  • Privilégier les aliments bons pour les os et le coeur : riches en calcium, en magnésium, en phosphore, en bore, en silice, en vitamine K et en acides gras essentiels (oméga-3 notamment), mais faibles en gras saturés, et fournissant des protéines végétales au lieu de protéines animales.
  • Manger des aliments riches en phytoestrogènes (soya, graines de lin, pois chiches, oignons, etc.).
  • Prendre des suppléments de calcium et de vitamine D.
  • Pratiquer régulièrement des activités physiques qui font travailler le coeur et les articulations.
  • Cultiver une attitude positive par rapport à la vie.
  • Rester active sexuellement.
  • Pratiquer les exercices de Kegel (tant pour combattre l'incontinence urinaire à l'effort que pour améliorer la vie sexuelle en augmentant le tonus des muscles vaginaux).
  • Cesser de fumer. En plus de nuire aux os et au coeur, le tabac détruit les oestrogènes.